SAINT JEAN DE CHEVELU "Sous l’oeil du Chat"

logo du site
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU
  • SAINT JEAN DE CHEVELU

Accueil du site > Commune > Présentation de la commune

Présentation de la commune

Notre commune

SAINT JEAN DE CHEVELU est une commune du canton de Yenne qui appartient à l’Avant Pays Savoyard aussi appelé Petit Bugey.

Elle est voisine, au nord , de la commune de Billième, à l’ouest , de la commune de Yenne et au sud, de la commune de Saint Paul sur Yenne. A l’Est, la chaîne du Mont du Chat prolongée par le mont de la Charvaz borde la commune et marque la limite du canton de Yenne. De l’autre côté de la montagne se trouvent les communes de Bourdeau et de la Chapelle du Mont du Chat (canton de la Motte Servolex).

Le territoire de la commune peut se diviser schématiquement en trois parties :
-  à l’Ouest, une partie de plaine où se situe le village de Chevelu et les lacs entourés de marais ;
-  au centre, les premiers contreforts des Monts de la Charvaz et du Chat, avec, dans la partie nord, les vignobles de Monthoux ;
-  enfin, à l’Est, la montagne elle-même avec le col du Chat (638 m), la Dent du Chat (1 390 m) et le Mollard Noir qui culmine à 1 452 m.

LES LACS ET MARAIS DE SAINT JEAN DE CHEVELU

D’origine glaciaire, ces lacs sont nés de l’affaissement d’une partie de la montagne de la Dent du Chat, survenu après le retrait des derniers glaciers.

D’abord unique, la cuvette s’est peu à peu comblée donnant naissance à deux petits lacs. Leur profondeur n’excède pas aujourd’hui 8 m.

Le marais qui les entoure possède une forte valeur patrimoniale.

Depuis 1990, les lacs et marais sont protégés par un arrêté préfectoral. Certaines activités humaines, pouvant porter atteinte à l’équilibre du milieu y sont interdites. Les marais font l’objet d’une gestion confiée au Conservatoire du Patrimoine Naturel de la Savoie.

les lacs



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF